Du 23 au 29 novembre 2016

festival-de-cannes-photo-534fb6f8af828

affiche

De Juho KUOSMANEN
Finlande 2016 1h32mn
avec Jarkko Lahti, Oona Airola, Eero Milonoff, Joanna Haartti…
Mercredi 18h15
Jeudi 21h00
Vendredi 18h15
Samedi 18h15
Dimanche 18h30
Lundi 14h00
Mardi 21h00

Pas facile de susciter l’intérêt, l’empathie, l’émotion avec l’histoire d’un boxeur finlandais des années 1960 dépassé par la pression qu’on lui met sur les épaules alors qu’il est amoureux et qu’il a plus l’âme d’un doux rêveur que d’un dur à cuire ! C’est le tour de force que réussit Juho Kuosmanen – un nouveau et valeureux collègue pour notre cher Aki Kaurismaki qui nous laisse sans nouvelles depuis cinq longues années… – avec ce premier long métrage (inspiré d’un épisode de la vie du bien réel Olli Mäki) plein de charme et de finesse.
« Chroniquant l’opposition entre douceur de l’amour et univers sans pitié de la boxe professionnelle, temps des rêves de la jeunesse et peur de décevoir de grandes ambitions, liberté et soumission, tranquillité et feu médiatique, le film se déroule à l’été 1962 alors que la Finlande se prépare à organiser pour la première fois sur son sol un championnat du monde de boxe. Et tous les espoirs reposent dans les poings de Olli Mäki, “le boulanger de Kokolla”, ancien champion d’Europe amateur, très peu expérimenté chez les professionnels (huit victoires en dix combats), et qui va affronter un très coriace adversaire américain lesté de soixante-quatre victoires à son palmarès. Entraîné et managé par l’ancien boxeur Elis Ask qui profite de l’occasion pour se placer dans la lumière, Olli Mäki est confronté d’emblée à un très gros problème physique : il est descendu en catégorie poids plume et doit réussir à beaucoup maigrir en peu de temps pour passer sous les 57 kilos qui permettront le combat. Mais il se trouve surtout que Olli est tombé amoureux de Raija qui vit à la campagne et qui le suit à Helsinki où est installée la base d’entraînement. Mais comme Elis estime qu’elle est une périlleuse distraction pour la concentration et le futur de son champion, elle doit repartir et Olli se retrouve seul…
« Magnifiquement filmé, au-delà même de la toujours plaisante patine du noir et blanc, Olli Mäki opère un très efficace balancement entre les séquences convaincantes strictement liées au sport et à ses complications (ring en plein air et séances avec des sparring-partners, processus éprouvant de la perte de poids, match final, présence envahissante de la presse, relations ambigües entre Olli et Elis) et des scènes pleine de charme au cœur de la forêt de la province finlandaise où s’épanouit l’amour d’Olli et Raija. Un parfum d’innocence qui cherche à se préserver dans un monde de brutes où l’humiliation guette. » (Cineuropa)

Dossier de presse

 

Ce contenu a été publié dans Film de la semaine, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.