Jeudi 24 novembre 2016 20h30

Partenariat Cinoch’, Amis du Diplo, les Amis de la « Fabrique du Sud »
En présence du réalisateur et des membres de la Scop- ti

affiche

De Claude HIRSCH
France – 2015
Avec Les Fralibs

 

« Après avoir lutté pour sauvegarder leur passion et leur travail,les salariés de la Scop-ti reprennent la production et lancent une nouvelle marque de thé et infusion. Son nom ? 1336 ! » Culturebox

 

camera

 

Bande annonce du Documentaire

 

L’aventure a duré 1336 jours ! 1336 jours pendant lesquels un noyau d’irréductibles se sont battus sans relâche contre Unilever. La grosse multinationale avait en effet décidé en 2010 de fermer son usine de conditionnement de thé et infusion à côté́ d’Aubagne, estimant qu’elle n’était pas rentable. Mais voilà ! Ces 82 personnes vont non seulement se battre pour que le rideau de fer ne s’abaisse pas définitivement sur les portes de l’usine mais cette bande d’entêtés va utiliser toutes les voies possibles et imaginables pour maintenir leur activité́, leur emploi et prouver à ce trust international que l’entreprise reste viable !
Le réalisateur Claude Hirsch avait dans un film précédent Pot de thé / pot de fer suivi ceux que l’on appelait les Fralibs pour nous faire entrer au cœur de leur lutte opiniâtre contre un patron prêt à tout pour les virer de l’usine, et nous faire vivre les différents moments qui ont émaillé́ cette aventure : le moral en montagnes russes suite aux décisions de justice, les espoirs de reprise de l’usine en coopérative et les nombreux soutiens qui les ont portés et dynamisés au cours de cette longue lutte… Aujourd’hui la victoire est là et un accord de fin de conflit ouvre la porte à l’étape suivante : la reprise de l’usine en SCOP… Claude Hirsch, qui n’a jamais lâché́ les Fralibs, nous revient avec son nouveau film (qui, à l’heure où nous écrivons ces lignes, est presque terminé) 1336 jours, debout, debout, debout (Titre provisoire). Nous découvrirons donc l’aboutissement de ce combat et le départ d’une nouvelle aventure : la création de la coopérative ouvrière et certainement l’apparition de nouveaux combats.
Pour exemple, la SCOP sera un moyen de produire différemment ! Les coopérateurs ont ainsi décidé́ d’utiliser des produits bio et locaux : exit les produits chimiques, les transports des matières premières venant de l’autre bout de la planète ! C’est d’ailleurs pour cette raison que Les Amis de l’Huma ont invité le maire de Beauvoisin où dorénavant la coopérative va se ravitailler en tilleul.
Pour les aider, n’hésitez pas à acheter leurs produits 1336 et Scopti !

Ce contenu a été publié dans Film de la semaine, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.