Du 23 Janv. au 29 Janvier 2018 : « SAMOUNI ROAD »

De Stefano Savona – 2h06 – 2017 France, Italie

ŒIL D’OR DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE • FESTIVAL DE CANNES 2018

 

Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, le hameau dans lequel vit la famille Samouni est en voie de reconstruction : les maisons sont en ruines, les rues défoncées, les champs détruits… Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi. Au milieu des décombres, la jeune Amal nous raconte qu’un gigantesque sycomore trônait au milieu du chemin et qu’elle et ses frères y grimpaient joyeusement. Mais l’arbre n’est plus qu’un souvenir et une profonde amertume a remplacé les rires des enfants. Qu’est-il arrivé au quartier des Samouni ? Alors qu’un mariage se prépare – la première fête depuis l’événement qui a changé leur vie –, Samouni Road retrace l’histoire de cette communauté de paysans jusque-là épargnée par soixante ans de conflits et d’occupation, et confrontée pour la première fois à une tragédie sans précédent.

Stefano Savona s’était introduit à Gaza pour rendre compte de l’intérieur de l’opération Plomb Durci quand il a rencontré la famille Samouni. S’il a immédiatement commencé à les filmer, il a également compris qu’il faudrait du recul pour raconter leurs existences et ne pas les réduire au statut de victimes. Il est donc revenu les voir un an après la guerre, constatant que la vie reprenait peu à peu le dessus… Il a alors décidé de reconstruire avec eux leur mémoire. À partir de leurs témoignages, il a reconstitué grâce à la magnifique technique d’animation de Simone Massi – des aplats noirs grattés pour faire apparaître la lumière – le passé des Samouni : des moments apaisés de leur vie d’avant jusqu’à la nuit du drame. Plus qu’un documentaire, Samouni Road est un hommage d’une beauté intense et d’une nécessité bouleversante.

DOSSIER DE PRESSE

Ce contenu a été publié dans Film de la semaine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.